Contenu

La chapelle de l’Humanité

La chapelle de l’Humanité, construite par les positivistes brésiliens en 1903 , est la réplique, en plus petit, du Temple de l’Humanité à Rio de Janeiro. Les plans en ont été conçus par Auguste Comte, fondateur du positivisme, qui n’a pu voir l’édifice se construire de son vivant. Clotilde de Vaux, le grand amour de Comte a habité au 5, rue Payenne, dans le quartier du Marais à Paris. C’est sous son influence que Comte a imaginé une religion dont le culte est l’Humanité elle-même et c’est l’immeuble dans lequel elle vécut qui fut choisi par Raymundo Teixeira Mendes, apôtre de l’église positiviste du Brésil, pour faire construire la chapelle.
Conçue comme un temple laïc, la chapelle abrite l’élément de ce culte concret de la religion de l’Humanité sous la forme d’un panthéon, reprenant le calendrier positiviste qui rendait hommage, chaque jour, aux grands hommes (savants, penseurs, écrivains, poètes…). La singularité de ce lieu, très rarement ouvert au public, est un élément de curiosité saisissant à découvrir, à compléter avec la visite de l’appartement d’Auguste Comte, situé au 10, rue Monsieur le Prince dans le quartier de l’Odéon.

Illustration Visites
Visites prévues de la Chapelle de l’Humanité.Informations pratiques.
 
Histoire de la Chapelle de l’humanité
Histoire de la Chapelle de l’Humanité
 
Descriptif de la chapelle
Descriptif de la chapelle
 
Visites
Visites prévues de la Chapelle de l’Humanité. Informations pratiques